Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maman au foyer d'une jolie tribu, on partage nos lectures nos sorties nos bricolages et tests divers

les-broutilles-de-nanou.over-blog.com

Challenge lecture 2018 #21 : Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique

Coucou toi, 

Si tu viens lire l'article avoues que c'est à cause de ce titre original non?

Alors pourquoi j'ai choisi ce livre ? Et bien un soir je regardais une présentation de livre sur FB de Nathalie une de mes contacts et elle a présenté ce livre avec tellement de passion comme tous les livres qu'elle présente que je l'ai mis sur la liste des livres à lire un de ses quatre, puis en regarder sur le site de ma biblio il y était donc je l'ai réservé.

Ce livre est édité par les édition Belfond au prix de 21€ c'est un livre grand format.

Il rentre dans mon challenge lecture de Mademoiselle Farfalle dans la catégorie #21.

#21 un livre d'un auteur asiatique

L'auteur Balli Kaur Jaswal est née à Singapour qui se trouve en Asie pour bien situer.

 

Challenge lecture 2018 #21 : Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique

La couverture est chouette est nous donne un apperçu de lieu ou se déroule l'histoire. Le titre à rallonge j'aime bien aussi je trouve que ca invite vraiment le lecteur à aller vers le livre et découvrir pourquoi un titre si long, en tout cas chez moi ca marche souvant lol.

L'histoire : Ce roman décrit avec originalité et force la place des femmes orientales en Occident. Ces femmes qui sont tiraillées entre un désir de liberté et les traditions ancestrales.

Nikki jeune Londonienne de vingt-deux ans cherche désespérément un petit boulot. C'est grâce à l'association Sikhe qui recherche une animatrice d'écriture réservé aux femmes qu'elle va trouver son bonheur. Nikki pense former des apprenties romancières mais c'et tout autre car elle se retrouve face à un public inattendu : une dizaine de femmes indiennes, tout âges confondus et pour la grande partie veuves et qui pour la plupart sont analphabètes. Elles sont peut être analphabète mais elles ont une imagination très fertile beaucoup plus que Nikki ne l'aurai imaginé ! 

Très vite, apprendre à écrire deviens le cadet de leur soucis ce qu'elles veulent ? c'est raconter. Elles ont tellement à dire ces femmes qui dans leur culture doivent se taire. Elles veulent raconter le choc culturel entre l'Inde et Londres, l'éducation des enfants, la vie de famille, leur solitude de femmes veuves. Mais aussi chose à laquelle Nikki ne soupçonnait absolument pas, elles veulent parler d'amour de sexe et de fantasmes les plus fou qui leur traversent si souvent l'esprit.

Raconter les traditions où la femme est soumise, où l'homme fait sa loi, où la violence peut régner.

Entre rire et larmes, ces femmes vont s'extérioriser et Nikki va voir la fréquentation de ses cours augmenter chaque semaines. Elle fini par se poser la question comment faire connapitre ses textes pour toucher le plus grand nombre ? Mais Nikki doit rester sur ses gardes pour sa sécurité et celle de ses femmes car ce genre de conversations ne doit pas tomber dans les oreilles des traditionnalistes. Libérer la parole de ses femmes c'est bien mais attention au danger.

J'ai beaucoup aimé ce livre. Le contraste entre Nikki et ses élèves assez délurées. A la fois drôle et touchant. Cette envie de garder les traditions et celle de s'integrer n'est pas évident pour ces femmes.

J'ai passé un très bon moment. Merci Nathalie pour m'avoir donné envie de lire ce livre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article